Comment te libérer de tes rancunes et de tes haines

  • Comment te libérer de tes rancunes et de tes haines ?

    Pardonblessure

    Une histoire raconte qu'un homme, debout dans le métro, reçut un coup violent dans le dos. En colère, il se retourna, prêt à frapper celui qui l'avait blessé. Il se rendit compte alors que c'était un aveugle qui, en cherchant à tâtons la barre d'appui, l'avait heurté avec sa canne. L'homme, oubliant sur-le-champ sa colère, aida l'aveugle. 

    Si l'on peut comprendre que ceux qui nous font du mal sont souvent des aveugles, il sera plus facile de nous libérer de nos colères, de nos rancunes et de nos haines. Combien de fois, en thérapie, ai-je reçu des personnes qui entretenaient des rancunes envers l'un de leurs parents, à cause d'un geste ou d'une parole impatiente qui les avait blessées. Lorsque je leur demandais si elles avaient déjà eu des gestes d'impatience ou des paroles irréfléchies et blessantes envers l'un de leurs enfants, la réponse fut affirmative. J'enchaînais en leur demandant si elles aimeraient que leur enfant leur en veuille toute leur vie pour des moments où elles avaient perdu la maîtrise de leurs gestes ou de leurs paroles, ou pour des agissements qui les avaient blessées, sans qu'elles ne le sachent. La réponse était toujours "non" et ces personnes devenaient alors plus compréhensives. 

    Il n'y a pas de méchants, mais seulement des souffrants et des ignorants. Le Christ lui-même disait : "Père, pardonne-leur car ils ne savent ce qu'ils font." Avons-nous compris ce grand message d'amour ? Il est facile d'aimer ceux qui sont gentils envers nous, qui pensent comme nous, qui nous dises des choses qui nous font plaisir. Mais aimer celui qui nous blesse par son ignorance ou par sa souffrance, tenter de comprendre ce qu'il vit et lui tendre la main sans rien espérer en retour, voilà ce qu'est le véritable amour. 

    Les sentiments de haine et de rancune détruisent davantage la personne qui leur donne asile et qui les nourrit que celle vers qui ces sentiments sont dirigés. 

    Le meilleur remède, c'est le pardon. Pardonner à soi et aux autres. 

    Le meilleur remède à la colère consiste donc à respecter ses besoins, à poser ses limites, à oser exprimer ce que l'on ressent plutôt que de la cacher derrière le peur de ne pas être aimé ou approuvé. 

    Pour cela, il faut s'aimer et assumer son bonheur plutôt que de l'attendre des autres. C'est d'ailleurs notre première responsabilité car, lorsque nous sommes en harmonie, nous ne pouvons blesser qui que ce soit. Nous ne pouvons que rayonner la joie, l'amour et la compréhension. 

    Source : Méta médecine : la guérison à votre portée