Le lâcher prise

  • Le lâcher prise

    Lacher prise

    Bonjour à tous !

    Aujourd'hui, je voulais vous parler du LÂCHER PRISE !

    Un bien grand mot pour certains, un mot barbare pour d'autres, il est vrai que dans les conseils que l'on peut prodiguer à une personne qui veut reprendre les rennes de sa vie, le mot "Lâcher Prise" vient à chaque fois sur le tapis. On me répond souvent "Mais qu'est ce que ça veut dire ?", "Comment fait-on pour lâcher prise ?", etc.

    Ce nom abstrait ne parle pas au premier abord, moi même j'ai mis des années à en comprendre complètement le sens et à l'appliquer au quotidien.

    Dans mon parcours, j'ai fait face à pas mal d'émotions qui m'ont remontées des souvenirs, pas forcément heureux. Des souvenirs que je ne voulais pas laisser partir car ils faisaient qu'un avec tout ce qui faisait mon éducation, mes croyances, ma ligne de conduite, tout ce qui représentait ma sécurité. Prendre ne serait-ce qu'une seule décision en dehors de cette limite sécurisante pour moi, car connu par mon esprit, était un combat au quotidien et surtout inenvisageable.

    Je me confinais donc encore et encore dans ce qui me sécurisait en continuant à faire des choix qui au fond n'étaient pas en adéquation avec mon âme, mon corps me le répétait sans cesse et mon cœur aussi. Marre de vivre encore et encore tout le temps les mêmes situations et les mêmes douleurs, j'ai tout simplement décidé un jour de faire le grand saut et c'est à ce moment là que le mot "Lâcher Prise" a pris tout son sens pour moi. 

    J'ai donc pris la ferme décision de tourner la page à toutes ces croyances, à ma propre éducation faite par des parents aimants et aimés, sur les regards des autres pour me centrer uniquement sur ce que mon coeur me dictait. J'ai pu en douceur régler mes douleurs, mes peurs, mes doutes....et retrouver cet équilibre entre mon moi intérieur et mon moi extérieur. Aucun regret, que du bonheur ! 

    Je vous mets une explication super bien faite à ce sujet et n'hésitez pas à venir vers moi ou à laisser des commentaires sur vos questions ou vos propres expériences. 

    Lâcher Prise

    Chaque fois que vous êtes tentés de réagir avec les mêmes vieilles habitudes, demandez-vous si vous voulez être prisonnier du passé ou un pionnier de l'avenir. Le passé est fermé et limité, l'avenir est ouvert et libère. 

    En termes pratiques, « se livrer » veux dire lâcher prise. Bien que vous vous en rendez pas compte, la réalité n'est pas un donné. Chacun de nous habitons une réalité séparée. Votre mental maintient votre version personnelle de la réalité en l'étayant avec les convictions, les espérances, et les interprétations. Votre mental bloque le flux libre de la force de vie en disant, "Ceci est comment les choses doivent être et devraient être". Le lâcher prise vous libère de la poigne persistante, et quand vous relâchez, les nouvelles formes de réalité peuvent entrer. 

    Il vous suffit de prendre seulement un tour sur une montagne russe pour voir qui sont ceux qui jouissent le plus de l'expérience, ceux-là qui tiennent très forts avec la mâchoire serrée ou ceux-là qui relâchent et se permettent d'être portés en haut et en bas sans résistance. 

    Le lâcher prise est un processus. Vous devez savoir quand l'appliquer, que relâcher, et comment relâcher. Votre mental ne va pas vous montrer ces choses; pire, votre ego va essayer de vous empêcher de faire des progrès puisque il croit que vous devez tenir afin de survivre. Votre seul allié dans la lâcher prise est l’esprit, qui voit la réalité intégrale et qui n'a pas par conséquent le besoin de créer des réalités partielles fondées sur des limitations. 

    Le chemin entier vers l'amour pourrait être décrit comme apprendre à relâcher, mais le lâcher prise n'est pas possible "tout d'un coup". Ceci est un chemin fait de petites et nombreuses d'étapes. A chaque moment, les étapes sont fondamentalement pareilles: la conscience commence à remplacer les réactions. Une réaction est automatique; Elle fait appel aux croyances et aux attentes fixes, les images de douleur passées et le plaisir résidant dans la mémoire, dans l'attente de vous guider dans les situations futures. 

    Surmonter n'importe quelle réaction exige un acte de conscience. La conscience ne résiste pas la marque de la mémoire. Elle entre dedans si vous en avez besoin maintenant. Devant un grand chien, la conscience vous dit que vous n'êtes plus un petit enfant et que tous les grands chiens ne mordent pas. Etant conscient vous pouvez demander si vous avez besoin de retenir cette peur. Que vous finissiez par caresser le chien, ou par le négliger, ou en vous retirant, est maintenant une question de choix. Les réactions ont pour résultat une série fermée d'options: la conscience a pour résultat une série ouverte d'options. 

    • Quand appliquer le Lâcher Prise ?

    Les temps critiques pour relâcher sont quand vous sentez l'envie la plus forte au contraire. Nous résistons tous surtout quand notre peur, notre colère, notre fierté, et notre méfiance dirigent. Pourtant ces forces n'ont pas de validité spirituelle. A ces moments quand vous avez peur, vous êtes en colère, vous êtes têtu, ou méfiant, vous êtes dans l'étreinte d'irréalité. Votre ego vous force à réagir à partir du passé, vous aveuglant aux nouvelles possibilités de l'ici et maintenant.

    L'esprit offre une voie de sortie pour toutes les situations, si vous pouvez vous y ouvrir. 

    • De quoi Lâcher Prise ?

    Si le moment juste pour le Lâcher Prise est quand vous ne le voulez pas, la chose à lâcher est cette chose que vous sentez que vous devez retenir. La peur, la colère, l'obstination, et la méfiance se peignent comme vos sauveteurs. En fait ces énergies servent seulement à vous fermer plus. Par exemple, " les  paniquards " ont tendance à agir de cette façon parce que c'est familier; pareil pour les gens coléreux et têtus. C'est utile à interpeller des réactions familières en déclarant que vous n’en croyez plus.

    Voici quelques exemples : 

    Au lieu de dire, "Ca doit être de ma façon," dîtes-vous, "Je ne sais pas tout. Je peux accepter une solution que je ne vois pas pour le moment." Au lieu de dire, "J'ai une peur incroyable." dîtes- vous, "La peur n'est pas moi." Le fait d'avoir plus peur ne rend pas la peur plus réelle. (Cette technique est aussi applicable aux sentiments de colère écrasante et aux sentiments de méfiance, de rejets, d'anxiété, etc..).

    • Comment Lâcher Prise ?

    Puisque le Lâcher Prise est un choix profondément personnel vous devrez être votre propre enseignant. Le processus à lieu sur chaque niveau - physique, mental, émotif - où l'énergie peut être tenu ou bloqué et personne n'a exactement les mêmes problèmes. Vous pouvez vous sentir plus confortable avec un relâchement plus physique que moi je le sentirais; je peux me sentir plus confortable avec un relâchement plus émotif que ce que vous sentiriez.  C'est important de trouver l'équilibre entre le relâchement physique, mental et émotif qui vous convient.

    Je suggère aussi que vous adoptiez les idées suivantes : 

    • Ceci est juste une expérience. Je suis ici sur la Terre pour avoir des expériences. Tout va bien. 
    • Mon esprit sait ce qui se passe. Cette situation est pour mon bien, même si je ne le vois pas pour le moment. 
    • Le pire peut se réaliser, mais je ne serais pas détruit. Ca peut être même bon. J'attendrai de voir. 
    • J'ai une réaction forte maintenant, mais ce n'est pas le vrai moi. Ca passera. 
    • Peu importe ce dont j’ai peur de perdre, ceci est destiné à partir. Je serai mieux quand les nouvelles énergies arrivent. Quoi que la peur dise, rien ne peut me détruire. 
    • Quand les gens tombent ils ne se cassent pas, ils rebondissent. 
    • Le changement est inévitable. La résistance ne marche pas. 
    • Il y a quelque chose ici pour moi, si j'ai la conscience pour le trouver. 
    • Les choses qui me font peur sont déjà arrivées. Je ne veux plus les tenir. Mon but est le Lâcher Prise et de faire bon accueil à ce qui vient. 
    • La vie est de mon côté.
    • Je suis aimé, donc je suis en sécurité. 

    Je vous encourage à embrasser ce printemps avec un sens de franchise, de vitalité, et un sens renouvelé de potentialité pure. 

    • Lâcher prise ce n'est pas se montrer indifférent mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un d'autre.
    • Lâcher prise, ce n'est pas couper les liens, mais prendre conscience qu'il ne doit pas y avoir de contrôle d'autrui.
    • Lâcher prise ce n'est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement. 
    • Lâcher prise c'est reconnaître ses limites, c'est à dire que le résultat final n'est pas entre nos mains. 
    • Lâcher prise ce n'est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même. 
    • Lâcher prise ce n'est pas de prendre soin des autres, mais de se sentir concerné par eux. 
    • Lâcher prise ce n'est pas (assister) mais encourager. 
    • Lâcher prise ce n'est pas juger, mais accorder à autrui le droit d'Etre avec toutes ces imperfections comme champ d'expériences. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas s'occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin, source d'éveil. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas materner les autres, mais leur permettre d'affronter la réalité 
    • Lâcher prise, ce n'est pas rejeter, c'est au contraire accepter. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas harceler, sermonner ou gronder, mais tenter de déceler ses propres faiblesses et s'en défaire. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l'apprécier sans oublier de s'aider soi-même. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas corriger ni critiquer autrui, mais s'efforcer de devenir ce que l'on rêve de devenir. 
    • Lâcher prise, ce n'est pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir dans l'ici et maintenant. 
    • Lâcher prise, c'est craindre de moins en moins pour aimer de plus en plus.