Prendre conscience du problème

Prise de conscience definition

Un nombre incalculable de gens souffrent de solitude, sont anxieux, tendus, se sentent incompris, insignifiants, ont peur d’entrer en contact avec les autres, se sentent coupables sans savoir vraiment de quoi. D’autres sont déprimés, fatigués, apathiques, se sentent incompris et accumulent du ressentiment contre ceux qui les entourent. Ils savent qu’ils ne sont pas bien là où ils sont et pourtant ne vont pas là où ils rêveraient d’aller. La plupart de ces personnes souffrent surtout d’un manque chronique d’estime de soi. Elles laissent passer les jours, les mois, les années sans savoir quoi faire, sans comprendre ce qui freine leur évolution.

Il arrive qu’elles transforment inconsciemment ces sentiments de mal-être en dysfonctionnements physiques et, pour le restant de leur vie, elles soigneront une dimension d’elles-mêmes, leurs corps, qui n’est pas vraiment la source du problème.

Depuis des décennies, cette situation nous interpelle. Comment se fait-il que si peu de gens deviennent conscient de ce qui les fait souffrir ou des possibilités de changer leur situation ?

Virginia Satir, l’une des fondatrices du mouvement de thérapie de famille écrivait dans la préface d’un ouvrage sur l’estime de soi :

« Une personne ayant une mauvaise estime d’elle-même a développé un style de vie auquel elle s’est habituée. C’est comme un habit familier. Il n’est ni beau, ni confortable, mais il est là, on peut compter sur lui ».

Peut-être est-ce là une des raisons qui expliquent pourquoi tant de personnes vivent leur vie avec une mauvaise estime d’elles-mêmes.

Ainsi, la première exigence pour pouvoir développer son estime de soi en tant qu’adulte, c’est de reconnaître, de prendre conscience de ce manque d’estime de soi qui entrave la vie.


Pour devenir toujours plus conscient, il est utile de se demander :

  • Est-ce que je crois en moi ?                                      
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que je me respecte ?                                      
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que je fais ce que j’ai envie de faire ?           
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que je crois que je mérite ce qu’il y a de meilleur ?
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que j’ai tendance à blâmer les autres pour ce qu’il m’arrive ?
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que j’ose être spontané dans mes relations avec les autres ?
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que j’ose dire non ?                                       
    o        OUI                o        NON
  • Est-ce que j’ose prendre des risques ?                     
    o        OUI                o        NON
  • Suis-je un bon communicateur ?                              
    o        OUI                o        NON

Lorsqu’à plusieurs questions nous répondons « non », il y a des chances que nous souffrions d’une mauvaise estime de nous-mêmes.


Prendre conscience du problème, voilà le début du chemin. Il faut ensuite accepter l’idée qu’en tant qu’adulte, quel que soit notre âge, il est possible d’augmenter, d’améliorer son estime de soi.

Comme nous venons de le voir, il s’agit de décider de changer de « style de vie » ; cela prend du temps, de la persévérance mais c’est possible !

Finalement, lorsque nous avons pris conscience du problème, que nous acceptons l’idée d’un changement, d’une évolution positive, il reste encore à réaliser que personne d’autre que nous-mêmes ne peut effectuer ce changement, nous sommes responsables de bâtir ou d’améliorer l’estime que nous avons pour nous-mêmes. Il n’y a plus personne à blâmer, ici, maintenant, aujourd’hui, c’est nous et uniquement nous qui avons le plaisir de décider et de nous mettre en route.

Cela ne veut pas forcément dire que nous devons tout faire seul. Nous pouvons nous joindre à un groupe de développement personne, à un groupe de développement de l’estime de soi, nous pouvons entreprendre une psychothérapie si nous le désirons. Malgré cela, personne d’autre que nous ne peut se mettre en route à notre place, c’est notre choix et notre responsabilité.

 

Article suivant ⇒ Modifier la communication interne et externe

 

SourceL'estime de soi : un bien essentiel

 

estime de soi prendre conscience

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !