Danse

Danse

Depuis les temps les plus reculés, l’homme danse, marche, se déplace chaque jour. La danse est un art sacré, un langage universel, expression de la vie, un rite. C’est entrer en contact avec la force de la nature, avec l’énergie vitale. La danse est contemplation, flux éternel. Danser, c’est méditer, c’est créer de la poésie avec notre corps. La danse est transformation, silence intérieur, fusion avec notre dimension spirituelle, avec l’Absolu. La vie est une danse. L’art est un maître qui purifie, un changement continuel.

J’expérimente mille façons de danser. Je suis mon intuition ; j’écoute mon corps ; je danse les yeux fermés ; je danse dans un cercle ; je danse en me dissolvant dans le mouvement circulaire ; je danse en couple ; je danse dans le silence, en suivant des rythmes différents. Je danse quand personne ne me voit. Je ferme les yeux et je danse. La pièce dans laquelle je me trouve devient un écran plein d’images, les sons deviennent d’anciens souvenirs. Le corps se laisse aller, il devient léger, le temps d’arrête, l’espace se dilate. Douceur ; les voiles tombent. Des larmes coulent, des pensées se libèrent et, de ce vide, un sourire émerge. Le mouvement s’amplifie. Je trouve un centre et la danse devient rotative. Je suis une passerelle entre le ciel et la terre, les limites de mon corps se dilatent. Je rencontre le Tout, hors du rationnel. Décharge d’énergie, recherche d’équilibre, d’assurance et de sinuosité.
Je sens mon corps ; je suis le vent. Tels des voiles, mes vêtements créent un mouvement qui m’accompagne. Je danse en regardant ce qui m’entoure, et les espaces vides se remplissent de vie, prennent forme. Je danse sur le sol et mes pieds se réjouissent. Ils suivent le terrain qui a ses hauts et ses bas, tout comme la vie. Je me meus avec fluidité, mon corps dessine des cercles. Mes pieds glissent sur le sol sans le quitter, créant un contact profond avec la terre. Je perçois un changement à chaque pas et je l’observe. Je représente le changement dans la vie. J’abandonne tout contrôle ; je n’oppose aucune résistance ; je suis sans défense, sans blocages. Ma respiration est rapide, profonde. Je me dissous. Je disparais. Il ne reste que la danse. Je danse chaque émotion, chaque état d’esprit, je danse les nuances de l’existence. Je libère honte et rigidité. Je suis nature, harmonie, sensualité. Je débloque les énergies stagnantes, je rétablies l’unité entre l’esprit et le corps, entre la matière et le divin.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !