attachement

  • Comment se libérer de l’attachement à une personne selon le bouddhisme

    59350559 593206167831740 888252408507924480 n

    Tiré du site : Sain et Naturel


    «  La vie est une succession de changements naturels. Ne résistez pas car cela ne générera que des soucis. Laissez la réalité être la réalité. Laissez faire naturellement les choses. » Lao-Tseu

    D’après le bouddhisme, nos luttes résultent toujours de l’attachement. La première fois que j’ai entendu cela, j’ai souri. Comment est-il possible que l’attachement soit responsable de tous mes problèmes ? Lorsque j’ai fait un point sur ma vie, j’ai réalisé que c’était vrai.

    Mes désaccords avec d’autres découlaient de l’attachement à mes opinions. Ma colère était causée par un attachement à des résultats particuliers qui ne se manifestaient pas comme prévu. La tristesse que j’ai ressentie quand j’ai perdu des objets était aussi le résultat de l’attachement. Et plus important encore, j’ai perdu certaines personnes dans ma vie à cause de l’attachement.

    On pourrait croire que l’attachement s’arrête aux choses matérielles, mais en réalité il s’applique également aux gens. Et il s’agit de la forme d’attachement la plus dangereuse car les êtres humains sont relativement imprévisibles. En réalité, c’est parce que nous sommes conditionnés par la nature et que les conditions changent relativement souvent.

    Il est important de comprendre que l’attachement n’est pas une chose qui se fait du jour au lendemain. Il commence à avoir lieu lorsque nous avons passé beaucoup de temps avec une personne (un membre de la famille, un collègue, un ami ou un partenaire). Nous ne nous attachons pas réellement à la personne, mais à l’expérience que nous vivons avec elle. Nous sommes attachés aux différentes émotions que cette personne suscite en nous, qu’elles soient bonnes ou mauvaises.

    De ce fait, notre esprit reconnait une émotion comme étant agréable ou plaisante, et nous en avons envie plus souvent. Après, quand l’attachement augmente, nous avons peur de perdre la personne. Autrement dit, nous avons peur de perdre les émotions que nous ressentons quand nous sommes avec elle. Nous nous attachons surtout aux personnes qui nous rendent heureux, car nous avons tendance à penser que nous avons besoin d’un facteur extérieur pour combler notre sentiment de bonheur.

    La solution consiste à mettre un terme à notre attachement. Le concept de détachement nous fait parfois peur, mais en vérité ce n’est pas aussi effrayant que ça n’y paraît. Quand nous nous détachons de quelque chose (ou de quelqu’un), nous ne le faisons pas totalement. Nous commençons simplement à avoir un rapport aux choses et aux gens différent, d’une façon bien plus saine.

    Le détachement est important car nous ne pouvons pas atteindre le bonheur en dépendant de quelqu’un ou quelque chose. Même si nous faisons semblant d’être heureux de notre attachement, il y aura un moment où les circonstances nous diront l’inverse.

    Dépendre des autres ne fait du bien que lorsque les causes et les conditions nous sont favorables. Mais quand les conditions changent, nous nous rendons compte que l’attachement aux autres nous rend malheureux.

    Quand nous nous détachons d’une personne, nous ne réfléchissons plus autant. Ainsi, notre bonheur devient authentique. Nous ne cherchons plus notre bonheur à l’extérieur, nous réalisons que nous l’avons déjà à l’intérieur de nous. Le bonheur qui vient de l’extérieur ne fait que s’ajouter au bonheur déjà existant, mais il ne dépend pas de l’absence ou de la présence de l’objet ou de la personne.

    La personne à laquelle nous nous étions attachés devient aussi plus heureuse, car elle ne doit plus s’adapter à l’image que nous en avons ou à ce que nous attendons d’elle. Elle commence à donner ce qu’elle peut, pas ce que nous attendons d’elle. De cette manière, nous pouvons connaître le véritable amour des gens, ce qui est très différent du type d’attachement de l’amour.

    Pour se détacher des autres, les bouddhistes nous recommandent de commencer à regarder à l’intérieur pour nous aimer nous-mêmes. Nous cherchons toujours chez les autres ce qui manque en nous. Mais lorsque nous commençons à nous aimer, cela ne veut pas dire que nous ne voulons plus que les autres nous aiment.

    Découvrez également : Il existe une différence subtile entre l’amour et l’attachement que peu de gens connaissent

    Au contraire, nous le voulons toujours, mais nous apprécions aussi la nature de l’amour que l’on nous donne. Nous acceptons tout ce qu’on nous donne au lieu de tenter de le manipuler. Nous savons que cet amour que nous recevons maintenant pourrait ne pas durer aussi longtemps que nous le voudrions. Mais plutôt que de nous battre pour le garder, nous réalisons sa nature éphémère et apprécions sa présence.

    Selon le bouddhisme, si nous contemplons réellement l’impermanence des choses, nous serons assez conscients de ne pas être attachés à quoi que ce soit dans la vie, qu’il s’agisse d’un objet ou d’une personne.

    Si je sais que cette table va se briser demain, je ne m’y accrocherai pas. Comprendre la brièveté de tous les phénomènes de la vie nous aide à ne plus lutter contre l’impermanence.

    Une autre manière de se détacher des autres est de réaliser que l’attachement vient de l’esprit. Nous sommes bien plus grands et plus profonds que notre esprit.

     

     

  • 10 étapes simples pour se libérer de l’attachement des anciennes relations

    16832144 926174904183722 8608208134887337690 n 1

    Article posté par Vanessa dans mon groupe "Guidances et Soins énergétiques"


    Nous avons tous des bagages à transporter des relations passées à un moment ou un autre. Que ce soit d’un amour passé, d’une amitié ou même d’un membre de la famille, nous portons les bagages de ces relations avec nous. Et ils peuvent affecter tout ce que nous faisons. Tout.

    Le problème n’est pas réellement le bagage en lui-même, mais la façon dont nous laissons les bagages nous définir. Peut-on déterminer qui nous sommes indépendamment de notre bagage, ou, est-ce que c’est notre bagage qui nous crée?

    Si le bagage définit qui nous sommes, alors nous devons nous libérer de son emprise. »Laisse tomber, » disent-ils.  Mais le laisser aller est beaucoup plus difficile qu’il n’y paraît. Quand il s’agit de se détacher d’une ancienne relation, c’est généralement plus facile à dire qu’à faire. Lâcher quelque chose que nous avons porté pendant un certain temps n’est pas simple et cela n’arrive pas du jour au lendemain,  le chemin de la guérison est long comme pour n’importe quel autre processus de guérison. Mais c’est possible.

    L’essentiel est de ne jamais abandonner et rappelez-vous que même si vous avez l’impression que ce sentiment de désespoir ne vous quittera jamais, vous continuerez à avancer quoi qu’il arrive. Lorsque l’on apprend à se détacher des anciennes relations, il n’y a plus de peur, et on peut alors laisser notre véritable nature s’exprimer, celle qui est dans l’amour inconditionnel.

    Pardonnez-leur

    Peu importe la raison de votre séparation, vous pardonner et leur pardonner peut vous libérer au-delà des mots. On oublie trop souvent le pardon lorsqu’il s’agit des relations pour aller de l’avant.
    Trop de personnes dans la société actuelle préfèrent garder rancune au lieu de pardonner. Oui, certaines choses sont trop cruelles pour être pardonnées, cependant, passer votre vie entière à haïr quelqu’un n’est pas sain du tout. Vous ne pouvez atteindre la paix intérieure que lorsque vous vous êtes pardonné, ainsi qu’à l’autre.

    Soyez prêt à vous libérer de cet attachement

    La raison pour laquelle nous nous accrochons à ces bagages ou charges émotionnelles est différente pour chacun de nous. Nous pouvons l’utiliser pour nous protéger du mal à l’avenir, nous pouvons l’utiliser pour nous aider à nous propulser dans l’action, nous pouvons l’utiliser pour nous permettre de ressentir certaines émotions et nous pouvons l’utiliser pour nous empêcher d’avancer. Les actes motivés par ce bagage que nous conservons ne nous servent pas.

    Nous voulons souvent nous libérer d’une charge émotionnelle, lorsque d’une certaine façon cela nous donne quelque chose que nous semble nécessaire. Nous savons que ce n’est pas sain mais nous continuons à le justifier pour nous-mêmes. Se libérer d’une charge émotionnelle est difficile et ne se produit pas du jour au lendemain, mais nous devons commencer par l’affirmation selon laquelle c’est ce que nous devons faire.

    Tenez un journal

    Nous devrions commencer par écrire nos pensées, nos croyances et nos comportements influent sur notre humeur. Soyez honnête et il vous suffit d’écrire tout ce qui vous vient à l’esprit. Créer une zone sans jugement nous permet d’être vrai avec nous-même. Quand nous continuons à écrire, nous commençons à remarquer les modèles et les déclencheurs. Les déclencheurs que nous pouvons commencer à reconnaître et à changer.

    Aimez-vous vous-même

    La première étape pour vous libérer d’une ancienne relation est de toujours vous aimer. Accordez-vous une journée pour vraiment vous laisser aller et cherchez les choses que vous aimez vraiment faire.

    Offrez-vous une journée, faites tout ce que votre cœur désire en tant qu’individu. Retrouvez la joie qui a disparu pendant si longtemps à cause de votre relation.

    Défiez l’histoire

    Nous écrivons l’histoire de notre vie de notre point de vue. Si l’histoire ne contribue pas positivement à notre réalité actuelle, c’est à nous de la contester. Notre histoire est de notre point de vue, comme elle se doit. Mais pour commencer à nous libérer d’une charge émotionnelle, il est utile de faire un pas en dehors de notre histoire et de l’écrire avec une autre perspective. Une autre perspective nous aide à libérer l’émotion écrasante que nous ressentons et peut nous aider à briser l’emprise qu’elle a sur nous.

    Exprimez-vous

    Exprimez-vous à travers l’art, vos hobbies… Tout ce qui permet de faire ressortir les émotions que vous ressentez depuis votre rupture, vous vous sentirez cent fois mieux.
    Lorsque vous pouvez consacrer de longues heures à faire quelque chose, cela peut vous donner la libération et la confiance pour continuer à faire ce que vous faites le mieux: Être vous.

    Cherchez le positif

    Chaque relation a un but dans notre vie, même les mauvaises. Notre objectif devrait être de trouver quelque chose de positif qui nous aiderait à recadrer la façon dont nous regardons la relation.

    Peut-être que la relation nous aidera à définir les comportements acceptables, peut-être qu’elle nous a aidera à devenir plus forts et plus résistants, peut-être qu’elle nous a aidera à devenir plus reconnaissants pour les petits moments. Nous pouvons seulement commencer à lâcher-prise dès que nous arrêtons de nous focaliser sur les mauvaises choses et que nous mettons l’accent sur le côté positif, aussi infime soit-il.

    Visualisez votre propre version du bonheur

    Quand nous commençons à nous séparer de nos bagages, il est important de visualiser à quoi notre bonheur ressemble sans eux.

    Comment nous sentons-nous et agissons-nous dans nos relations avec les autres. Comment nous sentons-nous lorsque nous passons du temps seuls? Comment pouvons-nous prendre des décisions sans les bagages comme influence?

    Une fois que nous avons une vision claire de ce qu’est la vie sans notre dépendance à l’égard de nos bagages, il est plus facile de faire des choix avec cet avenir à l’esprit.

    La bonté fait des miracles

    Il est facile de traiter les gens aimables avec gentillesse, mais faites un objectif de traiter tout le monde avec bonté – même ceux qui sont moins méritants. Cela déplace notre attention des mauvais comportements passés vers les futurs bon comportement.

    Être gentil avec les autres peut également être extrêmement gratifiant. Comme vous vous êtes consacré à une seule personne pendant tout ce temps, accorder votre attention et donner de l’amour aux autres peut vraiment faire une différence dans votre humeur générale et vos émotions. Ne sous-estimez jamais le pouvoir de la bonté!

    Libérez vos aspirations

    Quand nous commençons à agir indépendamment de nos bagages, il est important d’aller de l’avant avec nos aspirations. Ce sont nos aspirations qui nous gardent attachés avec les comportements de nos relations passées. Nous avons souvent des aspirations, dont certaines ne sont pas réalistes, sans même le réaliser.

    Nous transportons beaucoup d’émotions et il peut être éprouvant de régler le problème. Si nous continuons à nous y accrocher sans y faire face, cela aura un impact sur tout ce que nous faisons. N’attendez pas de risquer de perdre quelque chose de merveilleux pour abandonner ce bagage.

    Sandra Véringa.

     

    Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/10-liberer-attachement-anciennes-relations.html