Développer la compassion

79d571a6448bb31c77183a5d51ef

La critique que nous entendons souvent concernant la notion d’estime de soi est la suivante : « vouloir aider les gens à développer leur estime d’eux-mêmes, n’est-ce pas les inviter à se regarder le nombril ? » ou encore : « N’est-il pas plus important d’enseigner la générosité et le souci de l’autre plutôt que toute cette importance donnée à soi-même ? »

Beaucoup de gens confondent « estime de soi » et « égocentrisme ». Ils désirent faire l’économie de l’amour de soi pour ne se préoccuper que de l’amour de l’autre. C’est une profonde erreur. Les textes sacrés, comme la Bible, insistent bien sur cette double dimension.

« Aimer son prochain comme soi-même. » Ainsi, une mauvaise estime de soi, un manque d’amour pour soi ne permet pas d’aimer pleinement, librement son prochain.

L’amour offert aux autres par une personne qui ne s’aime pas elle-même glisse bien vite dans la manipulation. Par contre meilleure est l’estime de soi d’une personne, plus grande est sa capacité d’amour et de compassion pour les autres.

C’est cette sécurité, cette sérénité intérieure, propre à ceux qui se savent aimés et qui se sentent compétents qui permet d’accompagner pleinement l’autre sans se perdre dans sa souffrance et ses difficultés.

Etonnamment, la compassion est plus souvent manifestée par des personnes ayant une bonne estime d’elles-mêmes et, dans le même temps, plus elle est manifestée et plus, à son tour, elle sert de combustible à l’estime de soi.

Manifester de la compassion, c’est poser autrement des actes quotidiens, c’est avoir une attitude d’acceptation positive inconditionnelle vis-à-vis de ceux que nous côtoyons, c’est les écouter plus intensément, c’est s’abstenir de finir leurs phrases ou d’anticiper ce qu’ils vont dire, c’est être réellement présent pour eux, c’est s’abstenir de tout jugement et décider de manifester son intérêt et sa compréhension pour ce qu’ils vivent.

Mieux, en tant qu’adultes, plus nous développons notre aptitude à la compassion, plus nous nous laissons être « touchés » par ce que vit l’autre, plus nous nous sentons « adéquat », à notre place dans le monde et plus nous pouvons nous estimer.

La compassion, comme les convictions, la prise de conscience, la prise de responsabilités sont des manifestations de l’estime de soi et simultanément des sources d’estime de soi.

Plus nous développons notre capacité de compassion, plus nous augmentons notre estime de nous-même.

 

Article suivant ⇒ Honorer ses convictions

 

SourceL'estime de soi : un bien essentiel

 

estime de soi compassion

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !